Schumacher suit son père à la lettre

Les lettres MSC sur l’écran du chronomètre de Formule 1 représentaient autrefois la domination du septuple champion du monde Michael Schumacher, mais cette saison, son fils Mick est sur la bonne voie.

Les grands Ferrari ont d’abord pris l’acronyme pour se différencier du jeune frère Ralph sur des écrans affichant les trois premières lettres du titre, mais Mick a sa propre justification.

Après avoir remporté le titre de Formule 2 2020 accompagné du lettrage SCH, Schumacher est entré dans la catégorie de course la plus prestigieuse du monde et a demandé à la Formule 1 – désormais dirigée par l’ancien patron de Ferrari Stefano Domenicali – de faire un changement.

“Je le voulais MSC”, a déclaré le pilote Haas, 21 ans, lors d’un test de pré-saison à Bahreïn avant ses débuts en Formule 1 le 28 mars.

«C’est un lien émotionnel que je dois.

«Je pense que c’est très agréable pour tout le monde de regarder les écrans de chronométrage et de revoir le MSC sur les écrans aussi.

“Je pense qu’il y a un point positif à ce sujet.”

Pour lui, rendre le nom Schumacher au réseau de départ est plus une source de fierté que de pression.

“Je suis très heureux de détenir ce titre … et j’en suis très fier”, a déclaré l’Allemand d’origine suisse lors du lancement de la nouvelle équipe Haas à moteur Ferrari.

“C’est un coup de pouce pour moi et cela me motive chaque jour.”

Michael Schumacher, qui n’est pas apparu en public depuis qu’il a été gravement blessé à la tête lors d’un accident de ski en 2013, a immédiatement fait forte impression lorsqu’il s’est qualifié pour la septième place à ses débuts pour la Jordanie en Belgique il y a 30 ans.

READ  «Mon objectif est d'être à Montréal», a déclaré l'entraîneur adjoint du Club de Montréal Ciman | Hockey | Des sports

Il a été sélectionné pour la prochaine course par Benetton, avec qui il a remporté le Grand Prix lors de sa deuxième saison puis un championnat en 1994 et 1995 avant cinq d’affilée avec Ferrari entre 2000-04.

Meek peut s’attendre à un départ moins dramatique avec une équipe américaine qui n’a marqué que trois points l’année dernière et a déjà clairement indiqué que son objectif principal était de se préparer pour 2022 lorsque les nouvelles règles entreront en vigueur.

Mais son enthousiasme s’est estompé.

“Je ne peux pas savoir ce qui va se passer cette saison, mais je sais que je vais tout faire dans ma boîte à outils … J’espère gagner des points”, a-t-il déclaré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *