Le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie est considéré comme un “tournant important” dans le Pacifique: NPR

Les partisans de l’indépendance célèbrent les résultats du référendum sur l’indépendance à Nouméa, en Nouvelle-Calédonie, en octobre. Lors d’un vote qui a marqué une étape importante dans les efforts de décolonisation sur trois décennies, 46,7% ont soutenu l’indépendance. Maintenant, le territoire des îles du Pacifique a un gouvernement composé principalement de politiciens indépendantistes, et le Congrès devrait choisir un nouveau président ce mois-ci.

Mathurin Derrell / AP


Masquer la légende

Changement de sous-titres

Mathurin Derrell / AP

Les partisans de l’indépendance célèbrent les résultats du référendum sur l’indépendance à Nouméa, en Nouvelle-Calédonie, en octobre. Lors d’un vote qui a marqué une étape importante dans les efforts de décolonisation sur trois décennies, 46,7% ont soutenu l’indépendance. Maintenant, le territoire des îles du Pacifique a un gouvernement composé principalement de politiciens indépendantistes, et le Congrès devrait choisir un nouveau président ce mois-ci.

Mathurin Derrell / AP

Pour la première fois en plus de deux décennies, le territoire insulaire du Pacifique de la Nouvelle-Calédonie est devenu un gouvernement composé principalement de politiciens indépendantistes, un changement historique qui, selon les analystes, pourrait le pousser vers l’indépendance de la France.

En Nouvelle-Calédonie, le Congrès devrait choisir un nouveau président ce mois-ci, une étape qui était nécessaire après l’effondrement de la législature de la province française après cinq ans. Politiciens en faveur de l’indépendance Il a démissionné en février Au milieu des troubles civils Sur la propriété de certains des formidables actifs de nickel de Nouvelle-Calédonie.

La Mélanésie, un groupe d’îles à 750 miles au large de la côte est de l’Australie, est le quatrième producteur de nickel au monde – un composant majeur des batteries au lithium utilisées dans les voitures électriques. L’industrie du nickel dans la région Il est dominé par des entreprises étrangères, Avec le conglomérat français Irami, premier propriétaire de mines de nickel.

Une femme participe au référendum d’octobre à Nouméa, en Nouvelle-Calédonie.

Mathurin Derrell / AP


Masquer la légende

Changement de sous-titres

Mathurin Derrell / AP

Une femme participe au référendum d’octobre à Nouméa, en Nouvelle-Calédonie.

Mathurin Derrell / AP

Les analystes disent qu’il y a plus que du nickel. La Nouvelle-Calédonie est l’un des 14 territoires d’outre-mer français, qui jouent tous un rôle déterminant dans sa domination militaire économique et navale mondiale. En raison de son territoire, la France possède la deuxième plus grande zone économique maritime du monde – eaux côtières dont un pays revendique ses droits exclusifs sur des activités économiques telles que la pêche et le forage – après les États-Unis.

Dans le Pacifique, la Nouvelle-Calédonie – avec la Polynésie française, Wallis et Futuna – est au cœur de la position de la France en tant qu’acteur occidental majeur dans une région riche en ressources et stratégiquement importante qui a connu une influence chinoise croissante ces dernières années.

READ  Mario Draghi remporte le soutien pour la formation du gouvernement en Italie

Quand une alliance pro-indépendance connue sous le nom de FLNKS (l’acronyme français du Front de libération kanak et national-socialiste) Apparu par la majorité Pour la première fois depuis 1999 après les élections anticipées du 17 février, il a marqué «un tournant important», explique Nick McClellan, qui couvre la Nouvelle-Calédonie. Iles d’affaires magazine.

Ce changement de gouvernement intervient à un moment charnière d’une longue lutte pour l’indépendance définie par de profondes divisions ethniques. Les Kanaks indigènes représentent environ 41% de la population de la Nouvelle-Calédonie 289000 personnes; Les personnes d’origine européenne représentent environ 24% de la population. Si un nouveau président venait de la coalition indépendantiste – dont les deux principaux candidats étaient kanak – cette personne serait le premier président kanak depuis près de 40 ans, à une époque de soutien populaire sans précédent à l’indépendance.

Des gens agitent des drapeaux français lors d’une récente réunion d’opposants pro-français au référendum d’autodétermination en Nouvelle-Calédonie, à Nouméa en octobre.

Theo Ruby / AFP via Getty Images


Masquer la légende

Changement de sous-titres

Theo Ruby / AFP via Getty Images

Des gens agitent des drapeaux français lors d’une récente réunion d’opposants pro-français au référendum d’autodétermination en Nouvelle-Calédonie, à Nouméa en octobre.

Theo Ruby / AFP via Getty Images

distance La période de troubles civils mortels dans les années 1980, La Nouvelle-Calédonie et la France ont signé des accords en 1988 et 1998 dans un souci de paix entre la population indigène et l’armée française. Dans l’Accord de Nouméa de 1998, du nom de la capitale de la Nouvelle-Calédonie, la France a promis d’accorder plus de pouvoir politique au territoire et à Canak au cours des vingt prochaines années. Mais chaque gouvernement de Nouvelle-Calédonie depuis lors, dit McClellan, est dirigé par des partis pro-français, avec des présidents d’origine européenne.

Si le nouveau président est kanak, dit-il, “le symbolisme et le contenu de la présence d’un président indigène kanak met vraiment en lumière ce processus de décolonisation, et il va vraiment inquiéter et irriter certains partisans conservateurs de la République française, qui croient que le mouvement indépendantiste ne doit pas prendre les devants. “

Un élan vers l’indépendance?

Ziad Gebran, l’attaché de presse du ministre français des Outre-mer Sébastien Licorno, a déclaré à NPR que la France “respectera les institutions de la Nouvelle-Calédonie” et “essaiera de ne pas interférer” car elle forme un nouveau gouvernement et choisit un nouveau président.

Si le nouveau gouvernement organise un troisième et dernier référendum sur l’indépendance avant l’expiration de l’Accord de Nouméa en 2022, Gebran affirme que la France respectera le résultat.

READ  Auckland sort du strict verrouillage d'une semaine contre les coronavirus | Nouvelle-Zélande

«Nous avons accepté il y a 30 ans de lancer ce processus, nous sommes donc désormais obligés d’accepter le vote des habitants de Nouvelle-Calédonie», déclare Gibran.

Alexander Dayant, chercheur au Lowe Institute de Sydney, en Australie, prédit que le gouvernement néo-calédonien tentera d’organiser un référendum le plus tard possible, pour tenter d’obtenir autant de votes indépendantistes que possible d’un citoyen en pleine croissance. La population née.

Le premier référendum a eu lieu en 2018 et a été précédé d’une visite du président français Emmanuel Macron. Diane dit être venu «pour soutenir le processus», mais aussi pour rappeler aux électeurs néo-calédoniens l’influence de la France dans la région – dont plus d’un milliard de dollars de subventions par an, sans quoi le camp pro-français craint que l’économie de la région ne s’effondre.

Lors du référendum de 2018, 43,6% préfèrent quitter la France. La race était en grande partie le moteur du vote des gens, Avec environ 91% des électeurs kanak soutenant l’indépendance.

Des gens arrivent dans un bureau de vote pour organiser un référendum et passent devant des affiches politiques à Nouméa, en Nouvelle-Calédonie, en octobre.

Mathurin Derrell / AP


Masquer la légende

Changement de sous-titres

Mathurin Derrell / AP

Des gens arrivent dans un bureau de vote pour organiser un référendum et passent devant des affiches politiques à Nouméa, en Nouvelle-Calédonie, en octobre.

Mathurin Derrell / AP

L’année dernière, lors d’un deuxième référendum, Environ 47% des habitants de la Nouvelle-Calédonie ont voté pour l’indépendance. Les résultats ont montré que l’élan pro-indépendance se construit, dit Dayant, même en dehors de la population kanak.

Les yeux sur la Nouvelle-Calédonie

Les analystes affirment que tout nouveau référendum en Nouvelle-Calédonie sera étroitement surveillé par ses voisins du Pacifique, petits et grands.

La Polynésie française, un groupe de plus de 100 îles, dont Tahiti, a son propre mouvement d’autodétermination depuis des décennies. Michel Villa, conseiller politique de Tavigny Huiratera, principal parti indépendantiste en Polynésie française, affirme que les partisans de l’indépendance surveillent la Nouvelle-Calédonie avec un intérêt particulier «car tout ce qui se passe en Nouvelle-Calédonie nous affectera également».

Il dit que son parti fait pression pour une voie similaire à l’indépendance comme celle de la Nouvelle-Calédonie. Mais les relations de la Polynésie française avec Paris sont différentes, car les tensions sur l’ancienne France ont été gâchées Essais nucléaires Qui – qui Nuire à l’environnement Et le Exposition des résidents locaux aux radiations.

Villa et d’autres partisans de l’indépendance croient que la France Il a essayé de convaincre les puissances mondiales Tenir la Polynésie française à l’écart du Comité spécial des Nations Unies pour la décolonisation des territoires non autonomes, connu officieusement sous le nom de “Liste de la décolonisation”. Être sur cette liste (la Polynésie française a été réintégrée en 2013 après en avoir été retirée depuis Quarante) Cela signifie que la France doit reconnaître et accompagner le territoire dans Développer un chemin vers l’autodétermination.

Territoires précédents La liste comprend les pays du Tchad, de Madagascar et de Vanuatu.

Villa accuse la France Continuer à gêner La capacité de la Polynésie française à avancer dans le processus d’indépendance, mais Gibran, porte-parole du gouvernement français, affirme qu’il n’y a pas de comparaison entre la situation en Nouvelle-Calédonie et en Polynésie française.

“Les institutions polynésiennes … ne réclament pas l’indépendance”, dit-il. “C’est une minorité de partis politiques qui sont exigeants – contrairement au Congrès de Nouvelle-Calédonie, qui vote tous les deux ans pour un référendum sur l’indépendance.”

Le “rôle difficile” de la France

La France “a traditionnellement considéré son territoire comme une simple partie de la France”, mais elle ne l’a montré qu’au cours des vingt dernières années Une véritable appréciation pour sa valeur stratégique, dit Dennis Fisher, un ancien diplomate australien qui a servi à Nouméa et qui est maintenant chercheur invité au Australian National University Center for European Studies.

“La France ne serait pas la même sans la Nouvelle-Calédonie”, a déclaré Macron aux dignitaires locaux. RFI rapportée en 2018. Il a réitéré son avertissement d’une “nouvelle hégémonie” dans la région considérée comme une indication de ce que la Chine est devenue Plus affirmé et influent Dans l’océan Pacifique.

Des bases militaires aux Antilles et dans l’océan Indien aux installations de recherche dans le Pacifique qui renforcent les capacités scientifiques et technologiques de la France, la capacité de la France à maintenir ses territoires d’outre-mer conforte sa position de leader européen et sa position de membre permanent des Nations Unies. Conseil de sécurité, dit Fischer. Elle ajoute que les actifs du Pacifique lui donnent «une place sur la table avec la Chine», car des questions telles que le commerce et la sécurité créent des tensions croissantes entre Pékin et Washington.

Fischer affirme que les relations de la France avec les États-Unis “ont toutes été renforcées grâce à la présence souveraine de la France dans le Pacifique Sud”. “Alors ils veulent s’en tenir à ça.”

Elle affirme que la France a un “rôle difficile” pour le moment car elle veut être neutre dans la mise en œuvre des référendums promis en Nouvelle-Calédonie – alors même que les risques économiques et géopolitiques augmentent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *