Chronique: Jae’Sean Tate a défié les chances à chaque étape du chemin vers la NBA

Chaque année, Il se termine par un peu plus de 1% de tous les joueurs universitaires éligibles pour recruter Vraiment Pris dans le repêchage de la NBA. Pour ceux qui ne le font pas, il existe plusieurs options. Beaucoup jouent dehors pendant un certain temps, gagnent plus qu’une simple vie honnête et vivent la vie très différemment de ce à quoi ils sont habitués en Amérique. D’autres entrent en formation ou s’en vont complètement. Mais très peu ont emprunté le même chemin pour atteindre la ligue que le précédent Buckeye Jae’Sean Tate.

Tate, membre du programme de basketball de l’État de l’Ohio de 2014 à 2018, a parcouru les montagnes russes proverbiales à la fois sur le terrain et dans sa vie personnelle, revenant à ses jours à Toledo lorsqu’il était enfant. Son histoire – jusqu’à présent – est celle d’une tragédie déchirante, d’une résilience remarquable et d’un peu de chance. Et il n’a encore que 25 ans.

Tate est né à Tolède et a été élevé par sa mère, Corey Ki. Son père, Jermaine Tate, a joué au basketball collégial pour l’Ohio et Cincinnati avant de se lancer dans le basketball professionnel à l’étranger, où il a joué pendant 10 ans. Lorsque Tate avait huit ans, sa mère a été poignardée à mort par son petit ami à l’époque et laissée mourir dans la baignoire de son appartement à Tolède. Après avoir vécu avec sa mère jusqu’à ce stade de sa vie, Tate a dû emménager avec son père et sa femme à Pickerington, à environ 20 miles à l’est de Columbus.

Il a fallu trois ans à l’homme qui a tué sa mère – Damian Paul – pour être jugé et reconnu coupable du crime. Il a été condamné à 15 ans de prison à vie en 2007. Tate a succombé à la gestion de la colère dans les années qui ont suivi, alors qu’il luttait pour faire face à la perte. Il a parlé à Adam Gardy de The Columbus Dispatch de l’épreuve de 2017, lui disant:

«J’étais très jeune», a déclaré Gisan. “Je n’ai réalisé ce qui se passait vraiment que plus tard, et il fallait juste penser que tout était arrivé pour une raison et qu’il était seulement temps d’aller vivre ma vie de la meilleure façon possible, et de s’assurer que les frères et sœurs le soient. d’accord, assurez-vous que ma famille va bien, soyez l’homme que vous pensez qu’ils étaient. Elle veut que vous soyez lui si elle vous a élevé. “

Dans ce même article, Jermaine Tate a déclaré à Dispatch qu’il croyait que la mentalité violente de son fils et les chiens de ferraille qu’il montrait au tribunal venaient de sa mère:

“Je pense que c’est pour ça qu’il joue comme il joue, parce qu’il porte toujours cette puce sur son épaule. Je pense qu’il l’utilise pour le motiver.”

(Si vous voulez lire l’intégralité de l’article 2017 de Dispatch, vous pouvez le trouver Ici. Je ne peux pas le recommander assez)

Tate a continué à jouer à Pickerington Central High School, attirant l’intérêt de grands programmes comme le Michigan, Purdue, la Virginie occidentale, le Maryland et, bien sûr, Buckeyes. À la fin de sa carrière au lycée, Il était le joueur numéro 1 de l’Ohio Et le numéro 14 en avant dans la nation. Tate s’est officiellement engagé dans l’Ohio en novembre 2012 et a joué quatre saisons pour Buckeyes, avec une moyenne de 11,7 points, six rebonds et 1,7 passes décisives par match, plus 55,2% sur le sol dans l’ensemble.

READ  Van Ayrt et Alafelipe renouvellent la rivalité dans les classiques Milan-San Remo | Plus d'actualités sportives

Au cours de la saison 2015-2016, Tate a aggravé une blessure à l’épaule qu’il avait initialement subie au lycée lors de la victoire 65-62 de l’Ohio State sur le Nebraska. Internet était furieux contre la blessure – se demandant s’il l’avait frappée en frappant le sol sur la possession défensive, lorsque Tay Webster a couru du Nebraska juste à côté pour obtenir un seau facile.

Tate a établi le record au bout d’une semaine, faisant savoir aux gens que cela avait en fait aggravé l’épaule il y a quelques semaines, et c’était une gifle au sol. Pas Le tournant qui a officiellement mis fin à la prise de vue était dans la deuxième saison.

Il a subi une intervention chirurgicale à la fin de la saison peu de temps après, mais est de retour plus fort que jamais pendant la saison junior, réalisant sa meilleure campagne statistique à ce jour. En tant que recrue, il a récolté en moyenne 14,3 points et 6,4 rebonds par match, et il a obtenu la mention Big-Ten Honorable lors de la finale de la saison.

Après quatre saisons réussies à Columbus, Tate a participé au repêchage de la NBA 2018 et est allé sans draft, à la surprise de très peu. À 6 pieds 4, Tate n’avait ni la taille ni les compétences pour décrocher un emploi dans la NBA aujourd’hui. Il avait la taille de la plupart des gardes, mais il avait les compétences d’un grand homme de la NBA. Son kit d’attaque se composait de faux coups sous le panier et de rotations de droite à gauche pour obtenir des passes avec sa main puissante, pas des trois pointes profondes ou des poignées fraîches. Tate a tiré seulement 27% de l’extérieur de l’arc à l’université, et un attaquant de 6 pieds 4 pouces qui ne pouvait pas larguer un oiseau était aussi utile qu’un parachute pendant une tempête de grêle.

Pour améliorer certaines des choses qui l’empêchaient d’attirer les yeux des équipes de la NBA, Tate a fait la chose logique au cours de l’été 2018 et a emménagé avec Andrew Dakic (et donc Dan Dakish) chez eux à Zionesville, Indiana. Il s’est entraîné avec Dakish, Zach Irvine, Dakota Matthias et d’autres espoirs de la NBA tout l’été, avec un accent particulier sur la balle et le style de tir à trois points. Il a travaillé avec le «médecin correctif» Joy Burton dans la salle de basket-ball de la grange Tous les jours jusqu’à tôt le matin, parfois jusqu’à 2 ou 3 heures du matin, il maîtrise son métier et espère avoir une chance de le montrer à une plus grande scène.

Plus tard cet été, Tate a été invité à participer à NBA d’été Avec E Bucks de MilwaukeeMais il a fait face à un autre revers lorsqu’il s’est cassé le pouce avant de jouer une minute sur le terrain pour Milwaukee. Il n’a jamais vu la Terre, car il a terminé son premier passage dans la franchise NBA avant de prendre un seul coup.

READ  Le sac Slinger de Sports Tech Innovator dépasse les autres objectifs de vente mondiaux OTC: SLBG

Une fois son doigt guéri en août, Tate a emprunté la voie non conventionnelle et a signé avec les Géants d’Anvers en Belgique. Tate a joué à plus de 4000 miles de chez lui, a marqué 10,4 points et 4,1 rebonds par match, mais surtout, il a tiré 49% de l’arc. C’était un excellent moyen de consolider les rangs des pros et de prouver que son tir extérieur s’était amélioré, mais le niveau de compétition en Belgique est pâle par rapport à la NBA. Il y avait encore du travail à faire.

Son succès en Belgique n’a pas conduit à un contrat NBA. En juillet 2019, Tate a fait ses valises et est entré dans la clandestinité, et a signé avec les Kings NBL australiens / néo-zélandais de Sydney. La NBL lui a offert une compétition de très haut niveau, lui offrant l’opportunité de présenter sa nouvelle collection et de le combattre avec le ballon, tout en affichant le même gameplay dans le jeu Bulldog, “First to Earth” qui a fait de lui le chouchou des fans de basketball universitaire . LaMelo Ball (3e au total) et RJ Hampton (24e) ont été présélectionnés lors du premier tour de la NBL 2020 pour une saison avant d’annoncer le repêchage de l’année dernière, contournant complètement le collège.

Tate a prospéré en Australie, avec une moyenne de 16,4 points, six rebonds et 1,8 passes décisives en 27 minutes par match, et a été nommé dans la première équipe All-NBL lors de la finale de la saison. Alors qu’il aurait pu rester en Belgique ou aller ailleurs pendant la saison 2019-2020, Tate a choisi l’Australie en raison de la courte saison (28 matches), sachant que s’il faisait l’impensable et se lancer dans la NBA, il ne le serait pas. capable de «Vous êtes au milieu de la saison ailleurs quand quelqu’un appelle.

Contre toute attente, Tate s’est rendu en NBA. Le 17 novembre 2020, il a été annoncé que Tate avait signé un contrat de deux ans de 2,9 millions de dollars avec Houston Rockets, Plus une option d’équipe de 1,7 million de dollars pour la saison 2022-2023. Tate a pu soutenir son équipe avec son ancien entraîneur de Sydney, Will Weaver, qui venait d’être embauché comme assistant des Rockets. Ce n’était pas un contrat à double sens ou un appel à la G-League. Jae’Sean Tate sautait directement de la NBL aux Houston Rockets.

Le propriétaire de Sydney Kings, Paul Smith, ne pouvait pas être plus fier de Tate, comme il l’a dit à ESPN,

“JT est juste une inspiration. Son parcours vers la NBA a été difficile, tout comme ceux qui doutaient qu’il soit un joueur incroyable.” “J’ai tellement essayé de le persuader de rester, j’ai même proposé de l’adopter comme mon fils unique, mais il a clairement dû refuser. Il sera toujours notre homme, et aujourd’hui nous sommes très fiers.”

Alors que le contrat était un accord expiré, l’avenir de Tate NBA n’a pas été touché. Les Rockets ne fournissaient qu’une garantie de 50000 $ du contrat, ce qui leur donnait la flexibilité de s’en séparer si les choses ne fonctionnaient pas. Cette garantie est passée à 500 000 $ s’il était toujours dans l’équipe lors de la soirée d’ouverture.

Traduction: S’il ne s’est pas produit, son séjour à Houston pourrait être aussi de courte durée que son séjour à Milwaukee.

READ  Le meilleur Lampe Camping Led: Guide de révision et d'achat

Heureusement pour lui, cela ne semblait pas être le cas. Avec 29 matchs, le joueur de 25 ans marque en moyenne 9,9 points, 5,2 rebonds et 1,8 passes décisives en 27 minutes par match. Il tire également 33% de sa portée à trois points – pas génial, mais pas terrible non plus. Et le plus important, Tate prouve que les sceptiques ont tort et fait méthode. Il est un attaquant de 6 pieds, 4 et 230 livres en NBA. Il le fait avec les mêmes compétences et le même courage qu’au collège, mais à un niveau beaucoup plus élevé.

Il y a eu un peu de troubles cette saison à Houston, avec 11-18 Rockets remplaçant James Harden pour le Réseaux de Brooklyn Pendant le trading, aussi à propos de Gardes John Wall et Victor Oladipo. Houston a également publié quatre fois All-Star Demarcus Cousins ​​cette semaine, perturbant l’équipe qui est clairement reportée de l’ère James Harden-Russell Westbrook.

Au milieu de tout le chaos et de la fumée, Tate s’est installé dans un rôle principal dans les Rockets en difficulté. Il a récolté en moyenne 14,8 points par match au cours des cinq dernières compétitions – toutes les pertes de Houston. Mais l’énergie et la vigueur qui ont fait de Jae’Sean Tate ce qu’elle est n’a jamais faibli, l’accompagnant dans toutes les équipes et tous les pays qui y ont élu domicile au cours des trois dernières années.

Pendant les hauts et les bas, Tate n’a pas laissé les défis de la vie changer qui il était ou éteindre le feu qui brûlait en lui. Au lieu de cela, les moments difficiles ont durci la puce qui était sur son épaule depuis qu’il avait huit ans. Il ne peut jamais faire une équipe d’étoiles, ni diriger la ligue en marquant ni devenir un nom familier. Sa carrière ne durera peut-être pas beaucoup plus longtemps que le joueur moyen de la NBA depuis 4-5 ans. Bon sang, sa carrière pourrait ne pas s’étendre plus loin c’est saison. Le basketball est un sport physique extrême. Une drôle de glissade, de chute ou – une claque au sol – et votre carrière pourrait se terminer, juste comme ça.

Mais peu importe combien de temps cela dure ou comment il fait quand il dit et fait tout, Jae’Sean Tate a pris tous les coups qu’il devait donner et s’est arrêté à chaque fois. C’est pourquoi c’est l’une des meilleures histoires inédites du sport et tellement amusante à regarder sur le terrain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *